S.A.D – HELP A CHILD : E2P, un projet donnant voie à l’éradication de la VSBG.

La violence sexuelle et sexiste (VSBG) est l’une des violations des droits humains les plus répandues dans le monde, et plus particulièrement chez les femmes. Il existe de nombreuses formes de violence sexuelle et sexiste : elle comprend les préjudices sexuels, physiques, mentaux et économiques infligés à des individus en public ou en privé, ainsi que les menaces de violence, de coercition et de manipulation. Le projet Empowered 2 Protect (E2P) est intervenu dans le but de répondre à ce défi avec une innovation factuelle dans le domaine de la protection et de la prévention de la VSBG dans les zones à forte prévalence de violence afin de mitiger les cas de violence sexuelle et sexiste.

Le camps de réfugiés de Musasa a été la cible initiale du projet avec l’intégration de 150 femmes et filles bénéficiaires identifiées à partir des critères clés de risque de VSBG notamment être une mère célibataire, femme vivant seule (Veuves, divorcées et séparées), travailleuse du sexe ou pratiquant le sexe de survie ou encore être une femme ou fille ancienne victime de VSBG. Aussi, 80 hommes ont été choisis comme bénéficiaires du projet sur base de critères spécifiques dont être jugé à risque d’être acteurs de VSBG d’autres jugés assez influents dans le camp afin de contribuer à la prévention des VSBG dans le Camp de réfugiés de Musasa.

Photo SAD, entretien avec les bénéficiaires du projet ; Musasa, Fevrier 2022

La combinaison du paquet et du bracelet est unique dans le secteur humanitaire. De plus, E2P est conçu comme un module qui peut être intégré dans une intervention humanitaire plus large. De cette façon, il est possible de répondre simultanément à la violence sexuelle et sexiste et à d’autres besoins humanitaires. Cela fait est bien placé pour lutter contre la violence sexuelle et sexiste dans les contextes humanitaires, comme la région des Grands Lacs en Afrique. Le projet E2P avec son approche d’utilisation du bracelet Invi, va permettre aux femmes et filles à risques de bien se prévenir des présumés auteurs et ladite approche est un moyen très efficace pour combattre la guerre des incidents des cas de violence sexuelle dans les communautés à risques.

“ Maintenant, je me sens capable de me protéger car ayant sensibilisé d’autres voisins, nous travaillons en synérgie afin de lutter contre les VSBG. Aussitôt qu’il y a un appel à l’aide, nous nous dirigeons tous vers le lieu présumé pour savoir s’il ne sagirait pas d’une potentielle victime ”

JEUNE FEMME DE MUSASA
Photo SAD, en compagnie des bénéficiaires du projet ; Musasa, Fevrier 2022

De formations en informations sur le paquet E2P, les bénéficiaires ont pu comprendre et déceler les particularités de l’ «Invi Bracelet» qui est au centre du projet. Un bracelet qui, déclenché par une potentielle victime, laisse s’échapper une odeur redoutable et nauséabonde, capable de décourager un prédateur qui voudrait s’attaquer sexuellement à une innocente victime. Au Burundi, 230 personnes sont bénéficiaires du paquet E2P et du bracelet Invi. D’ici 2024, nous voudrions toucher au moins 15.000 personnes, en RDC et au Burundi.

Photo SAD, en compagnie des bénéficiaires du projet ; Musasa, Fevrier 2022

“ Non seulement la formation m’a ouvert les yeux, mais aussi je pourrai me défendre avec mon bracelet Invi ”

JEUNE FEMME DE MUSASA

Vous aimerez aussi...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *